a carregar...

GEMF

Grupo de Estudos Monetários e Financeiros

Estudos do GEMF, N.º 02 de 2000

  

La Convergence Réelle Selon la Théorie de la Croissance:

Quelles Explications Pour l'Union Européenne?


Marta Cristina Nunes Simões
Faculdade de Economia, Universidade de Coimbra

Abstract:
L'Union Européenne est toujours et restera sûrement pendant quelque temps (avec l'élargissement) un groupe de pays marqué par des différences importantes dans les niveaux de revenu. Bien que les pays européens du Sud, qui dans les années 50 étaient classés par la Banque Mondiale comme des pays en voie de développement, fassent maintenant partie du monde développé, la vérité est qu’ils sont encore loin d’atteindre les niveaux de revenu de leur contre-partie nordique. Il semble alors que comprendre le processus de convergence réelle qui s'est produit en Europe, soit tout à fait important et puisse être utile dans un proche avenir.
La Théorie Néoclassique de la Croissance peut nous aider à étudier la convergence réelle dans l'UE. Il semble y avoir deux explications qui s’opposent: pour les théoriciens de la croissance exogène, la convergence existe et est due à des productivités marginales décroissantes des facteurs; pour les théoriciens de la croissance endogène, il peut n’y avoir aucune convergence. Après avoir présenté brièvement ces deux approches théoriques, nous évaluerons l'hypothèse de convergence pour les quinze Etats membres entre 1960 et 1990 en utilisant des données en cross section et en séries temporelles et nous vérifierons s' il y a eu convergence due aux rendements décroissants.
En plus de l’obtention de résultats qui supportent l’hypothèse de la convergence, nous essaierons également de définir quelques mesures de politique économique qui, selon la théorie de la croissance, doivent stimuler la convergence des Etats membres, présents et futurs.

JEL Classification: C21, C22, O41, O52

Keywords: modèles de croissance, b convergence (cross section), séries temporelles

Download PDF

Download
(193 KB)